3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 17:55

Un après-midi de juin 2010, j'entre dans le bureau de M. Pierre Carlier, à l'université de Nanterre. Nous discutons d'un sujet de M2 et je lui dis qu'un sujet à tendance "économique" me plairait. Il me demande alors si je connais la distinction entre les "modernistes" et les "primitivistes"?

Evidemment, je n'en avais jamais entendu parler.... Voici donc un (très) léger aperçu des conceptions économiques concernant l'Antiquité.

 

   Au tournant du 19ème et du 20ème siècle, dans l'Allemagne impériale, l'Etat prend une part importante dans l'économie pour rattraper le retard économique accumulé depuis des décennies par rapport à l'Angleterre.

   Bücher developpe alors une théorie qui sera dite primitiviste. Elle constate que le monde grec antique, lieu de libre échange, n'a pas amené un décollage économique. Il cautionne alors l'intervention de l'Etat allemand dans l'économie impériale. Pour Bücher, la Grèce antique était marquée par un faible niveau d'échange et par le règne de l'autosubsistance. 

   Deux ans plus tard, Meyer contredit cette théorie et met en relief l'évolution de l'économie entre Homère et la basse époque hellenistique.

   Bresson, dans son célèbre manuel, "L'économie de la Grèce des cités" note que les deux théories portent un jugement de valeur sur leur sujet d'étude et la comparent à l'économie capitaliste.

   Bücher deviendra le figure de l'école historique allemande de l'économie nationale alors que Meyer sera celle de l'école dite classique.

  Weber, le célèbre sociologue allemand, a été le dernier représentant de l'école historique.

 

Karl Polanyi s'est lui aussi longtemps interrogé sur le spécificité du système économique contemporain. Il a dégagé trois points fondamentaux qui distinguent l'économie antique de celle d'aujourd'hui. Selon Bresson, ils sont:

       - toutes les économies ont pour but de subvenir aux besoins des hommes.

       - l'économie n'était pas séparée du reste de la société et n'avait pas d'instances supra nationales qui la géraient.

       - durant l'antiquité, l'action sociale n'avait pas besoin de maximiser les couts.

On retrouve donc aujourd'hui le clivage entre "formalistes", pour lesquels l'antiquité a connu une économie séparée        (mais beaucoup développée qu'aujourd'hui) et "substantivistes", pour lesquels l'autosubsistance était le seul but de la production.

 

Je prolongerai cette succinte analyse avec Finley et Weber dans un autre article. De même, ce très rapide aperçu sera complété, voire corrigé, en fonction des lectures.... 

 

330px-Weighing merchandise Met 47.11.5

 

Partager cet article

Published by alcibiade - dans Economie
commenter cet article

commentaires

testing omnitech support 03/09/2014

The overview of the economic theories that is done in the article proved very much useful for me studies and related reference works. I have to read the book of Brisson. In his book “The economy of Greece Cities” all the facts of the antiquity primitivists and modernists are given.

argan oil on amazon.com 21/10/2014

Les substances pures qui sont liquides dans les conditions normales comprennent l'eau, l'éthanol et d'autres solvants organiques. L'eau liquide est d'une importance vitale dans la chimie et de la biologie; il est considéré comme une nécessité pour l'existence de la vie.

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog